AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yonbi rencontre Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Konan
Ange Messager d'Ame
Ange Messager d'Ame

avatar


Messages : 279
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 327
Localisation : Dans la plus haute salle, de la plus haute tour d'Ame.

Fiche du Shinobi
Ryos:
45000/50000  (45000/50000)
Inventaire:
Répertoire de jutsus:

MessageSujet: Yonbi rencontre Dieu   Sam 15 Mai - 0:55


En compagnie du jeune garçon pourtant Yonbi, les deux ANBU avaient traversé une bonne partie de la ville sous la pluie habituelle. Bien que celle-ci ne soit pas très forte, elle avait bien fait râler Benkei. Il marchait à côté d'Ayame qui avait sortit comme à son habitude sa petite ombrelle, protégeant au passage le prisonnier de la pluie (bien que ce soit uniquement car il se trouvait à côté d'elle). Benkei était trempé jusqu'aux os, mais cela ne l'empêchait pas de protester.


Benkei : Je suis sûr que depuis toutes les années que j'ai vécu, le temps que j'ai vu le soleil pourrait se compter en seulement quelques dizaines d'heures. Pain-sama sait faire pleuvoir, et quand il part il ne fait même pas l'effort d'arrêter ce déluge...

Ayame restait aux côtés de Kamikaze, la main droite légèrement posée sur le dos du jeune garçon. Elle lui répondit dans un soupir avec sa voix douce.


Ayame : Tu devrais arrêter de blasphémer... Pain-sama nous protège, s'il laisse cette pluie même quand il n'est pas présent c'est pour notre bien à tous.

Benkei : Mouais... Il n'empêche que nous ne connaissons toujours pas le visage de Pain-sama... Peut-être qu'il n'existe pas, si ça se trouve il n'y a que Tenshi-sama. Mais ça me mettrait mal quand même de savoir que j'ai fait toutes mes années de service pour la mauvaise personne.

Ayame : S'il n'existait pas, la guerre civile ne se serait pas arrêtée.

Ayame adressa un léger sourire à Benkei qui avait fait une grimace après la réponse de la jeune kunoichi, il ne savait pas vraiment quoi répondre à cela. Le petit groupe continua dans les rues pluvieuses d'Ame, les gens couraient d'abris en abris sous la pluie, les commerçants n'avaient pas sorti leurs étalages dehors, tout le monde essayait de se couvrir. Ils passèrent devant un restaurant bien décoré, un jeune cuisinier sortit sur la pas de la porte et jeta un sceau d'eau, il salua les deux ANBU qui passaient avec le garçon, ces derniers lui rendirent la pareille.

Les deux ninjas avaient eu ordre d'accompagner le jeune garçon devant une des nombreuses tours métalliques présentes dans le village d'Ame. L'entrevue devait se dérouler à l'endroit où la rumeur disait que Pain-sama y vivait. La seule chose qui distinguait cette tour des autres était sa grade plateforme de pierre placée presque au sommet. Les deux ninjas et la kunoichi arrivèrent au pied de la tour.


Benkei : Bon... On fait quoi maintenant ? On est arrivé à la tour. Super.

Ayame ignora la remarque de Benkei et leva la tête. Un petit papillon blanc arriva et se posa sur son épaule. Il s'agissait en fait d'un papillon en papier. La kunoichi rangea son ombrelle prit le papier, elle le déplia puis lut ce qu'il y avait écrit. Benkei se pencha pour voir le message.


Benkei : (Silence)... Au moins ça a le mérite d'être clair.

Ayama esquissa un léger sourire, en effet un seul mot pouvait être lu sur ce papier, il était écrit : "Entrez." Le petit groupe de trois monta les escaliers à l'entrée et entrèrent dans la tour. Un seul long et grand couloir humide se présentait devant eux, ils le traversèrent tout doucement. Le pas des ANBU étaient tout de même hésitant, ils étaient entrés dans la tour de Dieu. Là où personne n'était jamais entré auparavant.

Ils arrivèrent dans une pièce sombre, éclairée par un unique lampadaire de couleur violet. Trois fauteuils se trouvaient au centre de la pièce, au milieu d'eux un cercle de pierre était creusé dans le sol. En face, derrière le fauteuil du milieu se trouvait des rideaux noirs cachant la suite du long couloir. Il n'y avait personne d'autre dans la pièce que les deux ANBU et le garçon. Ayame était devenue assez calme, contrairement à Benkei qui restait très tendu, comme souvent. Maintenant le petit groupe devait attendre l'arrivée du chef.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Sam 15 Mai - 1:56

En sortant, Kaze ne fut pas surpris de voir la pluie... Il avait vite compris que c'était monnaie courante ici.
Cependant cette pluie attiser toujours sa curiosité. Il regarda donc en l'air et senti la pluie sur son visage (il savoura ses quelques goutes d'eau) pendant quelques instans car quand le petit groupe recommença à marcher, il se trouvait en dessous du parapluie de la dénommé Kimiko.

Ses jambes étaient lourdes mais le rythme n'étant pas très poussé il suivit sans protester.
Il fut surpris de voir à quel point sa perception des choses avait évolué. Il entendait des bruits partout, infime, et qu'il n'aurait pas entendu auparavent. Il sentait les différents mouvements de l'air et senti un petit vent frais qui le reanima.
Kinu brisa en premier le silence :


Kinu : Je suis sûr que depuis toutes les années que j'ai vécu, le temps que j'ai vu le soleil pourrait se compter en seulement quelques dizaines d'heures. Pain-sama sait faire pleuvoir, et quand il part il ne fait même pas l'effort d'arrêter ce déluge...

Kaze, sentait qu'il valait mieux ne pas parler. Il enmagasinerait ainsi des informations et il ne dirait pas de betises.

Kimiko : Tu devrais arrêter de blasphémer... Pain-sama nous protège, s'il laisse cette pluie même quand il n'est pas présent c'est pour notre bien à tous.

Kaze comprit que cette pluie, tout comme il l'avait imaginé, n'était pas ordinaire.
Cette pluie d'une certaine façon protégeait la population. Mais comment? Kaze se trouvait dans cette pluie et il ne lui arrivait rien... en quoi cette pluie pouvait t-elle bien protéger la population. En tout cas, il fut fier de ne pas s'être aventurer dans la pluie lorsqu'il était libre. Cela prouvait qu'il n'avait pas eu tort à cet instant.

Kaze réfléchissait tout en marchant, non pas à ce qui allait lui arriver mais à ce qui se passait car sa curiosité l'avait emporté sur son inquiétude comme souvent auparavant.
Il comprit l'ingénuosité du jutsu. Le pays de la pluie était réputé pour sa pluie abondante ce qui permettait au fameux Pain de dissimuler QUAND IL LE VOULAIT son jutsu. Ainsi, il protégeait son village.
Cependant Kaze, fut subjuguer quand à la déclaration de Kinu au sujet du nombre de fois qu'ils avaient vu le soleil. Pain, devait avoir une sacrée quantité de chakra...


Kinu : Mouais... Il n'empêche que nous ne connaissons toujours pas le visage de Pain-sama... Peut-être qu'il n'existe pas, si ça se trouve il n'y a que Tenshi-sama. Mais ça me mettrait mal quand même de savoir que j'ai fait toutes mes années de service pour la mauvaise personne.

Kimiko : S'il n'existait pas, la guerre civile ne se serait pas arrêtée.


Comment cela était-il possible ??!! Ces ninja qui avaient l'air d'être des plus fort du village, n'avaient jamais vu leur maître? Depuis quand pouvait il bien être chef? Et comment ça une "mauvaise personne"?
S'agissait il d'un adjoint ? ... Kaze ne comprennait pas leur discussion. Pas tout en tout cas. Cependant il mémorisait le maximum d'informations.
Et comment se faisait il qu'il y avait autant de guerre. Cela faisait déja deux guerres qu'il découvrait en moins d'une semaine... Que se passait-il dans ce monde? Kaze fut déçu de savoir cela, car il se disait que tôt ou tard, s'il était libéré il aurait à participer à une guerre. Or il détester la pauvreté crée par les guerre, il détestait la douleur inutil.

Le petit groupe passa devant un restaurant magnifique, mais ce ne fut pas cela qui attisa la convoitise de Kaze... Il sentait (grâce à ses nouveaux sens) très précisement les différents plat qu'il ne connaissait pas mais qui firent tout de même gargouiller son ventre...


Kinu : Bon... On fait quoi maintenant ? On est arrivé à la tour. Super.

Une fois encore il fut étonner de voir à quel point, les ninja de haut rang étaient mal informé de leur propres "sort".
Quand , tout à coup, il vit un papillon d'une espèce inconnu déscendre et s'approcher. C'était un bout de papier.
Kaze pensa, qui peut bien s'amuser à écrire des messages de haute importance dans des animaux en papier par cette pluie lâcher ainsi dans le vent; n'importe qui pourrait le recevoir.
Cependant il remarqua le petit sourire de la belle femme qui l'accompagnait.

Kinu : (Silence)... Au moins ça a le mérite d'être clair.

Il ne parvint pas à lire ce que disait le petit papier et ce que dit Kinu, ne le mit pas en confiance.
Il entrèrent en marchant plus lentement qu'à l'extérieur mais kaze se dit que cela vennait du fait qu'ils n'étaient plus sous la pluie.

Après quelques minutes de marche ils arrivèrent dans une pièce bien sombre. Il ne distinguait pas bien mais sa nouvelle capacité à sentir les variation de pression et de température lui firent comprendre qu'il ne trouvaient pas dans une très grande pièce.
Ils se trouvaient donc dans cette pièce et kaze sentait la tension montait chez le petit groupe. Effectivement il entendait et sentait la respiration de Kinu accélérer.

Ils attendirent comme ça quelques minutes quand Kaze brisa le silence total qui s'était instauré :


-Kaze : Excusez moi... Puis-je m'assoir par terre? Mes jambes me tiennent avec difficulté.

Kaze n'était pas à sa limite mais il n'était pas dans sa nature de rester debout bien longtemps.... sois il bougeait sois il restait assit...
Kaze sentit un mouvement d'air... Suivit d'un petit bruit et son coeur s'acceléra par l'exitation.
Revenir en haut Aller en bas
Konan
Ange Messager d'Ame
Ange Messager d'Ame

avatar


Messages : 279
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 327
Localisation : Dans la plus haute salle, de la plus haute tour d'Ame.

Fiche du Shinobi
Ryos:
45000/50000  (45000/50000)
Inventaire:
Répertoire de jutsus:

MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Lun 17 Mai - 18:19

Ils attendirent comme ça quelques minutes quand Kaze brisa le silence total qui s'était instauré.

Kaze : Excusez-moi... Puis-je m'assoir par terre ? Mes jambes me tiennent avec difficulté.

Kinu avait commencé la tête pour faire une nouvelle remarque au jeune garçon, mais des bruits de pas se firent entendre et se rapprochèrent peu à peu. Ce son venait de derrière les tentures qui cachaient le long couloir sombre. Une jeune femme sortit tout doucement de l'obscurité. Ses cheveux étaient violets, ornés d'une fleur en papier, un maquillage sombre et austère recouvrait son visage froid sans aucune expression. Lorsqu'ils la virent apparaître, les deux ANBU réagirent instantanément.


Benkei & Ayame : Tenshi-sama !

Les ninjas d'Ame s'agenouillèrent de suite et inclinèrent leur tête respectueusement. Ils gardèrent leur tête baissée, attendant que leur Ange Protecteur leur fasse l'honneur de leur adresser la parole. Konan continua de marcher et s'arrêta devant les deux ANBU et le jeune garçon. Bien entendu, ce dernier n'avait pas du tout suivi le mouvement, il était toujours debout. Ayame se rendit compte de l'erreur du jeune garçon, elle lui mit silencieusement un coup derrière son genou. Le jeune garçon se retrouva agenouillé comme les deux ANBU. Konan hocha silencieusement la tête et partit en direction du fauteuil de gauche où elle s'allongea calmement. Ces fauteuils étaient particulièrement immense et permettait à la personne de s'y affaler totalement. Konan leva la main et désigna le fauteuil qui se trouvait en face d'elle, celui de droite.

Konan :
Assis-toi.

Le jeune garçon n'avait d'autre choix que de s'exécuter, il s'assit donc sur le fauteuil désigné. Il valait mieux pour lui ne pas s'assoir sur celui du milieu, car c'était la place attitrée de Pain-sama. Quant aux deux ANBU ils ne bougèrent pas, ils gardaient la tête baisée et restèrent silencieux. La belle femme continua de parler avec sa voix très autoritaire.

Konan : Qui es-tu ?

...


Dernière édition par Rikudô Pain le Lun 17 Mai - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Lun 17 Mai - 20:27

Kami ne s’était pas trompé. Il y avait quelqu’un d’autre dans la salle. Il entendit le bruit de la respiration de kinu, il s’entait que celui-ci allait dire quelque chose mais il fut intérompu.

Une sublime femme entra… Kaze était bouche bée. Il vit ces deux gardes s’agenouiller mais il ne parvenais à bouger. Il pensa, je devrais faire de même quand il sentit un coup derrière ces genoux qui l’agenouilla immédiatement.

Bizarrement, il voulut remercier son agresseur car il sentait bien qu’il devait un respect total à cette femme, à cause de son rang et car il était ici en tant que prisonnier…

Cette femme à ce qu’avait compris kaze, se nommait Tenshi. Elle sembla apprécier que kaze se soit agenouillé. Et, lorsqu’elle lui proposa de s’assoir il voulut l’embrasser. Cela faisait des jour qu’il ne s’était pas assit sur un siège respectable.
Assit il se sentait renaître quand elle lui dit :

Konan : Qui es-tu ?

Cette phrase n’était pas méchante, mais elle poser le problème en place. Que devait lui dire Kaze… pourquoi avaient-ils décidé de lui laisser la parole après plusieurs jours de captivité… Qu’est ce qu’on lui voulait ?
Il décida de dire la vérité car il restait sur de ce que son père lui avait prédit… son destin l’attendait ici…

Kaze : Par ou devrais je commencer ? … (Il réfléchit un peu et commença à parler) Je me nomme Kamikaze et j’ai 17 ans(il préféra garder son nom pour l’instant car son père lui avait dit de ne jamais le dire tout haut sans raison particulière)…. Je suis un ninja errant, et je suis à la recherche d’un passé. Je viens de très loin....d'un lieu que l'on nomme le pays des cascades. J’ai été amené ici par mon destin, il fallait que je sois ici à cette instant… keuf keuf (kaze n’était pas encore guéri physiquement et il eu un rictus de douleur). Tout comme l’indique mon prénom j’ai une facilité à contrôler le vent. (il ne savait pas trop quoi rajouter et il se refusa de demander quoi que ce soit à cette femme de haut rang)

Un petit silence s’installa, durant lequel kaze remarqua, que son interlocutrice semblait absorbé par ce qu’il disait. Mais cela était plus poussé que ça. Il lui semblait qu’elle savait bien plus de lui que ce qu’il pensait… Et il se demanda de nouveau… qu’attendent ils de moi ?


Dernière édition par Kamikaze Uchiha le Lun 17 Mai - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Lun 17 Mai - 20:42

Enfin.... Il décida de dire :

-Kaze : Si vous me posiez des questions, je pourrais vous raconter de façon plus détaillé mon histoire...

Il pensa que cette remarque prouvé qu'il était de bonne foi et qu'il dirait ce qu'il avait à dire.
Il espéra tout de même que son interlocutrice comprendrais qu'il avait du mal à parler et à communiquer précisement avec les gens dû à son enfance éloigné de la population.
Il attendit donc les réponses ou les questions de la belle femme.
Revenir en haut Aller en bas
Konan
Ange Messager d'Ame
Ange Messager d'Ame

avatar


Messages : 279
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 327
Localisation : Dans la plus haute salle, de la plus haute tour d'Ame.

Fiche du Shinobi
Ryos:
45000/50000  (45000/50000)
Inventaire:
Répertoire de jutsus:

MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Lun 17 Mai - 23:09

Assis dans on fauteuil, Konan écouta le garçon parler. Elle se concentra sur chaque mot que prononça le garçon, il était impératif de savoir pourquoi il était venu... Étant donné les nouveaux ordres qu'avait donné Pain-sama envers le jinchûriki. Les mains sur les accoudoirs, elle écouta.

Kaze : Par où devrais-je commencer ?… Je me nomme Kamikaze et j’ai 17 ans… Je suis un ninja errant, et je suis à la recherche d’un passé. J’ai été amené ici par mon destin, il fallait que je sois ici à cet instant… *Tousse*. Tout comme l’indique mon prénom j’ai une facilité à contrôler le vent.

Le jeune garçon se tût quelque minutes, l'Ange Messager laisse passer quelques minutes de silence, le temps de laisser réfléchir le jeune garçon. Peut-être que la tension l'inciterait à en dire plus sur lui. Puis le gamin nommé Kamikaze parla à nouveau.

Kaze : Si vous me posiez des questions, je pourrais vous raconter de façon plus détaillée mon histoire...

Konan plissa légèrement les yeux suite à la phrase arrogante que venait de dire le jeune garçon. Il avait osé lui répondre ainsi... Lui dire ce qu'elle devait faire. Bien sûr qu'elle allait lui poser des questions, mais cette insolence ne pouvait être tolérée. Il aurait déjà dû mourir pour avoir prononcé une telle phrase. Konan désigna l'ANBU le plus proche d'elle, il s'agissait de Benkei.

Konan : Apprend à cet insolent qui est son maître.

La tête toujours baissée, Benkei n'était pas particulièrement ravi de cet ordre. Lui qui n'aimait pas vraiment faire du mal aux innocents... C'était sans doute l'ANBU le moins combattif du village d'Ame. Il allait devoir faire comprendre au garçon que cette femme était l'autorité suprême en ces lieux... Par la manière forte. Benkei ne pouvait pas désobéir à un tel ordre, c'était Tenshi-sama elle-même qu'il lui avait donné. Il se releva donc sans dire un mot, à contre-cœur. Puis, il se jeta à une vitesse fulgurante sur le jeune garçon assis et lui asséna un coup de poing dans le ventre avec sa main droite, là où il porte toujours son gant métallique, ce qui augmenta la force du coup. Ensuite il passa derrière le garçon, lui serra la gorge avec son bras droit et un sorti un kunaï de sa main gauche qu'il plaça sous la gorge de Kamikaze. Enfin il parla d'une voix sombre et menaçante.

Benkei : Ne manque pas de respect à Tenshi-sama.... C'est bien compris ?

Benkei serra un peu plus son bras sur la gorge de la victime pour lui faire comprendre, puis il relâcha un peu son étreinte pour permettre au prisonnier de répondre aux prochaines questions de Tenshi-sama, néanmoins il ne relâchait pas sa vigilance. Quant à Ayame, elle déglutit doucement, elle qui était généralement calme était maintenant tendue. Elle n'osait même pas imaginer ce qui pouvait leur arriver, à Benkei, Kamikaze et elle si l'un des trois manquait encore une seule fois de respect à Tenshi-sama. Benkei était encore plus stressé, le jeune garçon pouvait sans doute le sentir au kunaï posé sur sa gorge qui tremblait sans cesse. La tension chez les deux ANBU pouvait se sentir, ils avaient été reçus chez Pain-sama lui-même... Tout devait parfaitement bien se passer, c'était un privilège immense. La femme aux cheveux violets parla à nouveau.

Konan : En quête d'un passé oublié, tu recherches ton destin... Cela est bien étrange pour un jinchûriki. Comme toutes ces pauvres personnes ton destin n'est que le rejet et la souffrance. Les autres ne feront que te rejeter sans arrêt, un garçon comme toi à dû le remarquer. Mais nous pouvons t'offrir bien plus. La créature en toi est plus qu'intéressante... Que sais-tu d'elle ? Comment l'as-tu obtenue ? Arrives-tu à entrer en contact avec elle ?

L'Ange Messager attendait les réponses du jeune garçon avec impatience, de ce qu'il dirait déciderait sans aucun doute de son sort. Ayame écarquilla légèrement les yeux lorsqu'elle entendit les paroles de Tenshi-sama. Ainsi ce garçon était un jinchûriki ?

...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Mar 18 Mai - 13:26

Juste après avoir parlé, kaze se sentait coupable de la façon dont il avait exprimé sa denière phrase.
Certe il ne pensait pas en mal mais il se rappelait que son père s'énervait pour bien moins que ça...
Il n'eut pas le temps de se rattraper quand il entendit :

Konan : Apprend à cet insolent qui est son maître.

Il eut le temps de sentir un mouvement derrière lui mais il n'eut pas le temps de bouger.
Il sentit le métal frapper son ventre avec une grande force. Mais ce n'était pas fini pour autant... Kinu lui avait déjà attraper la gorge et le menacé de son kunaï.


Benkei : Ne manque pas de respect à Tenshi-sama.... C'est bien compris ?

Il sentait les conséquences de ces paroles... Tout le monde était tendu, il le sentait à l'air déplacé. La seul qui n'avait pas bouger d'un poil était la dénommé Tenshi.
Kaze pensa à toute vitesse. Il sentait derrière lui une certaine fébrilité, il en déduisit que son agresseur ne voulait pas faire cela mais que cette situation était dangereuse pour lui tout comme pour ses deux gardes. Il n'en voulait guère à Kinu, il obéissait. Kaze savait que le seul fautif était lui. Il décida donc d' être le plus polie possible afin d'éviter les problèmes à ses gardes, les seuls qui lui avaient amené de la nourriture.


Konan : En quête d'un passé oublié, tu recherches ton destin... Cela est bien étrange pour un jinchûriki. Comme toutes ces pauvres personnes ton destin n'est que le rejet et la souffrance. Les autres ne feront que te rejeter sans arrêt, un garçon comme toi à dû le remarquer. Mais nous pouvons t'offrir bien plus. La créature en toi est plus qu'intéressante... Que sais-tu d'elle ? Comment l'as-tu obtenue ? Arrives-tu à entrer en contact avec elle ?

Quelques minutes passèrent... la tension chez les anbus grandissait mais Kaze restait très calme. Son père lui avait déjà fait des coups ainsi afin de mettre à l'épreuve son mental et son sang-froid.
Il allait dire tout la vérité sans la moindre peur des conséquences... il allait garder son calme tout en restant aux aguets.


-Kaze : Je suis vraiment désolé. Je vous doit un respect total.

Il sentit la pression au niveau de son cou diminuer.

-Kaze : Je vais vous répondre avec une sincérité absolue.
Je reconnait que j'ai une quête bien particulière, et que c'est surement de la douleur qui m'attend car la vérité risque de me couter cher. Je n'est jamais resentit ce rejet dont vous parlez pour la simple raison que je n'est vecu toute ma vie qu'avec mon père adoptif loin du monde... Mais il est vrai que j'ai vu le rejet qui m'attend si mon secret parvient à être découvert (il se rappela du village qui était à sa recherche pour le tuer après qu'il est tué sans le vouloir un homme).
Je sais que mon bijûu se nomme Yonbi, et qui fut enfermé en moi vers mes 3 ans. Je ne sais pas ce qui s'est passé et qu'est ce qui à fait qu'on m'est enfermé ce bijûu, je vous le promet. Je suis justement en train de chercher qui me l'a enfermé et pourquoi...
Ce démon à effectivement réussi à rentrer en contact avec moi et... ...


Kaze n'arrivait pas admettre qu'il était dangereux, car il ne pouvait arreter son bijûu.


-Kaze : et... ... et il lui arrive de parvenir à prendre le contrôle de mon corps... Et il à menacé de prendre le contrôle de mon corp pendant mon sommeil.


On discerner des cernes autour des yeux de Kaze, des cernes qui n'y étaient pas avant son enfermement. On connaissait maintenant la raison de l'apparition de ces cernes.

Bien que kaze avait gardé son sang-froid jusque la... il ne put s'empecher de trembler à l'idée de reperdre le contrôle...


-Kaze :... excusez moi... mais j'aimerai savoir, si avec la puissance qui est votre... vous pourriez réussir à m'apprendre à garder le contrôle. Je ferais ce que vous désirez...

Kaze n'avait pas peur de dire cela, car il avait subi des entrainement des plus dur. Kaze était comme fait de pierre, il supporterait le nécessaire. Il craignait juste de mal expressé sa demande et d'ainsi causer des ennui aux anbus. Il rajouta donc.

-Kaze : ...s'il vous plait.


On lissait dans les yeux de Kaze la peur de son côté obscur. Il était près à tout pour pas perdre la tête.
Un silence vide passa... Pendant que kaze attendait la réponse. Il ne le remarqua pas, mais la pression au niveau de son coup s'était arreter.
Revenir en haut Aller en bas
Konan
Ange Messager d'Ame
Ange Messager d'Ame

avatar


Messages : 279
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 327
Localisation : Dans la plus haute salle, de la plus haute tour d'Ame.

Fiche du Shinobi
Ryos:
45000/50000  (45000/50000)
Inventaire:
Répertoire de jutsus:

MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Jeu 20 Mai - 18:47

La tension dans la salle était telle que Benkei était presque sur le point de craquer, mais il tenait bon. Durant quelques minutes, le jeune garçon ne dit pas un mot, mais il semblait réfléchir à ce qu'il allait dire. L'ANBU fut tout de même étonné de voir que le garçon arriva à garder une partie de son calme. Il pensa que ce gamin était vraiment inconscient. Puis, le garçon finit par parler.

Kaze : Je suis vraiment désolé. Je vous doit un respect total.

Benkei avait un peu l'espoir que le garçon ait compris, il relâcha un peu la tension qu'il lui exerçait au coup pour le laisser parler. Peut-être dirait-il quelque chose d'assez intelligent.

Kaze :
Je vais vous répondre avec une sincérité absolue. Je reconnais que j'ai une quête bien particulière, et que c'est sûrement de la douleur qui m'attend car la vérité risque de me coûter chère. Je n'ai jamais ressentit ce rejet dont vous parlez pour la simple raison que je n'ai vécu toute ma vie qu'avec mon père adoptif loin du monde... Mais il est vrai que j'ai vu le rejet qui m'attend si mon secret parvient à être découvert. Je sais que mon bijû se nomme Yonbi, et qui fut enfermé en moi vers mes 3 ans. Je ne sais pas ce qui s'est passé et qu'est-ce qui à fait qu'on m'ait enfermé ce bijû, je vous le promets. Je suis justement en train de chercher qui me l'a enfermé et pourquoi... Ce démon a effectivement réussi à rentrer en contact avec moi et...... Et...... Et il lui arrive de parvenir à prendre le contrôle de mon corps... Et il a menacé de prendre le contrôle de mon corps pendant mon sommeil.

Konan écouta calmement le jeune garçon, elle ne laisse pas passer un seul mot afin de pouvoir éventuellement les réutiliser à son avantage. La femme aux cheveux violets ne laissait transparaître aucune émotion, ce qui laissait les deux ANBU perplexes. Était-elle satisfaite ou contrariée ? La réponse ne saurait tarder... Quoi qu'il en soit, un plan s'échafaudait tout doucement dans la tête de Konan. Le jeune garçon se remit à parler, mais cette fois-ci il commençait à trembler.


Kaze : ...Excusez-moi... Mais j'aimerai savoir, si avec la puissance qui est vôtre... Vous pourriez réussir à m'apprendre à garder le contrôle. Je ferai ce que vous désirez... S'il vous plaît.

Ainsi ce garçon avait peur de son propre bijû... Et il désirait apprendre à le contrôler en offrant une obéissance totale et absolue. Konan trouva l'opportunité intéressante... Même très intéressante. Les nouveaux plans de Pain concernant les bijû correspondaient parfaitement à le demande du jeune garçon. Tout était parfait. L'Ange Messager continuait de lancer une regard froid au jeune garçon, elle arrivait à lire dans ses yeux sa peur... La peur de Yonbi. Au fur et à mesure des paroles, Benkei avait relâché de manière un peu plus importante la pression de son bras. Konan adressa la parole au jeune garçon.


Konan : Yonbi... Le démon singe cracheur de lave. Je vois. Et bien... Peut-être pourrions-nous t'apprendre à contrôler ton bijû, en effet. A condition d'une dévotion et obéissance totale à ton Dieu : Pain-sama.

Konan se leva et marcha doucement au centre de la pièce, au milieu du cercle de pierre. Elle indique d'un doigt le sol de pierre, elle souhaitait que le garçon se lève et s'agenouille devant elle. Benkei retira son bras ainsi que le kunaï mais ne relâchait toujours pas sa vigilance.

Konan : Tu vas faire le serment, ici et maintenant, d'une fidélité totale envers le village d'Ame. Jusqu'à ta mort. Autrement... Nous ne pourrions rien faire pour toi. Le choix t'appartient.

La belle femme aux cheveux violets attendait la réaction du jeune garçon.

...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Jeu 20 Mai - 22:13

Ce silence se poursuivit jusqu'à ce que...

Konan : Yonbi... Le démon singe cracheur de lave. Je vois. Et bien... Peut-être pourrions-nous t'apprendre à contrôler ton bijû, en effet. A condition d'une dévotion et obéissance totale à ton Dieu : Pain-sama.

Il vit la belle jeune femme se lever, marcher jusqu'au centre de la pièce. La pression à son coup s'arreta immédiatement, et la jeune femme lui indiqua la pierre au centre.

Konan : Tu vas faire le serment, ici et maintenant, d'une fidélité totale envers le village d'Ame. Jusqu'à ta mort. Autrement... Nous ne pourrions rien faire pour toi. Le choix t'appartient.

Kaze compris tout à cet instant... Il était une arme redoutable. Cette proposition était complètement interessé... mais que pouvait il faire d'autre.
S'il refusait, il était enfermé,, torturé ou pire.
En acceptant il se condamnait à servir un homme qu'il ne connaissait même pas mais qui pourrait peut être le libéré de son fardeau et lui montrer le monde tout en le rendant plus fort.
Il ne pouvait faire autre chose que de suivre son chemin... il devait survivre, il devait contrôler son corps... il devait être amener à de plus grands projet.
De la façon la plus calme possible, chose que l'on ne pourrais attendre d'un jeune de 17 ans plein d'idée nouvelle et avec une fougue incroyable...
Il se leva, s'approcha de la femme et dit...


-Kaze : Ici devant vous (en s'inclinant) et devant vous (vers les deux anbu, sans s'incliner), je prête le serment de rester fidèle à ce village, je promet de le protéger, et de mettre ma vie en péril pour ce village si nécessaire.
Je suivrait vos conseils et vos ordres. Faite de moi, un élève et peut être un jour un pillier du village d’Ame.


Sur ce, il resta agenouillé en attendant la réponse avec tête basse.
Il savait que le meilleur choix était fait... et que le vent l'emporté vers son destin....
Revenir en haut Aller en bas
Konan
Ange Messager d'Ame
Ange Messager d'Ame

avatar


Messages : 279
Date d'inscription : 18/04/2010
Age : 327
Localisation : Dans la plus haute salle, de la plus haute tour d'Ame.

Fiche du Shinobi
Ryos:
45000/50000  (45000/50000)
Inventaire:
Répertoire de jutsus:

MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Ven 21 Mai - 12:10

Après un court instant de réflexion, le jeune homme vint s'incliner devant l'Ange Messager. Il commença à prêter serment d'allégeance envers le village d'Ame. Konan ne quitta pas le jeune homme des yeux pendant tout ce qu'il disait, même si elle avait parfaitement réussi son coup, elle ne laissait transparaître aucune émotion... Elle restait froide et impassible, avec cet air autoritaire.

Kaze : Ici devant vous et... Devant vous, je prête le serment de rester fidèle à ce village, je promets de le protéger, et de mettre ma vie en péril pour ce village si nécessaire. Je suivrais vos conseils et vos ordres. Faites de moi, un élève et peut être un jour un pilier du village d’Ame.

La femme aux cheveux violets hocha doucement la tête, cela lui convenait même si cela manquait de forme. Elle recula du centre de la pièce, passa derrière son fauteuil. Elle se mit à regarder le mur humide avec un regard vide. Benkei s'agenouilla au centre de la pièce aux côtés de Kamikaze en attendant les ordres de Tenshi-sama. Il fallait faire preuve du plus grand respect. Après un long silence, Konan se retourna à nouveau et regarda la jeune kunoichi.


Konan :
Kimiko... Vous allez être chargée de la formation de ce garçon à l'aide de votre compagnon. Il finira par intégrer votre future équipe qui est en cours de formation. Une équipe spécialement demandée, et recommandée par moi-même auprès de Pain-sama. Vous n'aurez pour but que de lui obéir... Vous recevrez vos ordres directement de lui-même, en personne.

Ayame : De Pain-sama... Ce... Ce sera un honneur Tenshi-sama. Plus que tout, je lui dévoue ma vie et mon âme.

La jeune ANBU était abasourdie, elle venait d'être choisie, ainsi que Benkei et Kamikaze, pour faire partie d'une équipe d'élite uniquement aux ordres de Dieu. Jamais encore une telle chose ne s'était produite. Elle était plus qu'impatiente de voir cette équipe se former. Benkei n'était pas vraiment enthousiaste, lui qui aimait désobéir... Cela ne serait plus jamais le cas à présent. Il devrait faire exactement ce que lui ordonne Pain-sama, même si cela va à l'encontre de vies innocentes. L'Ange Messager commença à marcher en silence vers les tentures sombres pour s'engager dans le couloir qui s'enfonçait dans la tour. Avant de disparaître elle ajouta quelques mots.

Konan : Votre serez bientôt envoyés en mission de diplomatie, d'ici là commencez l'entraînement.

Ayame : Bien Tenshi-sama !

La belle femme disparut dans les ombres. Ayame releva légèrement la tête et regarda autour d'elle. Tenshi-sama était partie. Elle se releva donc, ainsi que Benkei. Ce dernier tira par le col le jeune garçon pour qu'il se relève à son tour. Benkei lança un regard à Ayame, sans dire un mot, un regard plein d'interrogation.

Ayame : Je suis aussi étonnée que toi... Mais c'est la chance de notre vie ! Servir Pain-sama en personne... Le plus grand rêve de tout les ninjas d'Ame.

A
yame souriait de plus belle, pour elle c'était la plus belle chose qui pouvait lui arriver. Elle vouait entièrement sa vie à son village et à son Dieu qui le protégeait. Il était tout. Benkei fronçait les sourcils et restait sceptique, il regarda le jeune garçon et fit une remarque comme à son habitude.


Benkei : Ça encore... ça va. Mais maintenant faut se trimbaler et entraîner un enfant, je me suis pas engagé pour ça.

Ayame :
Ça nous reposera, et on sera bientôt envoyés en mission. Tu n'auras pas à... "t'embêter" longtemps.

Benkei :
Hmmm ?

Ayame : Puisque tu as l'air si enthousiasmé par l'idée de l'entraîner... Ce sera toi qui le fera.

La kunoichi adresse un sourire et un clin d'oeil à Benkei avant de sortir son ombrelle, elle commença à marcher vers le sortie. Benkei ne fit qu'un soupir, il ne savait pas quoi répondre à sa camarade d'équipe. Il pouvait difficilement lui refuser cela. Il se doutait que la jeune femme se dirigeait déjà vers le terrain d'entraînement, après tout elle était la seule à pouvoir arrêter le garçon si Yonbi commençait à se manifester. Benkei adressa une regard à Kamikaze.


Benkei : Bon... On y va gamin. Tu vas faire exactement ce qu'on te dit et tu progresseras vite. Direction le terrain d'entraînement, un beau terrain pluvieux et boueux à souhait, tu vas adooorer.

Il commença à se diriger lui aussi vers le sortie, mais il attendait le jeune garçon pour voir si il suivait bien... Et si il avait quelque chose à dire. Une chose était sûre, Kamikaze devrait rapidement s'habituer aux remarques incessantes de Benkei. Des fois ça pouvait être insupportable, il lui faudrait clairement des nerfs d'acier.

...



~~~~~~~~~~





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   Ven 21 Mai - 13:18

Après s'être incliné et avoir attendu quelques minutes kaze entendit :

Konan : Kimiko... Vous allez être chargée de la formation de ce garçon à l'aide de votre compagnon. Il finira par intégrer votre future équipe qui est en cours de formation. Une équipe spécialement demandée, et recommandée par moi-même auprès de Pain-sama. Vous n'aurez pour but que de lui obéir... Vous recevrez vos ordres directement de lui-même, en personne.

Qu'est ce que cela voulait dire??? ça y est, il était devenu un ninja d'ame??? Et il serait formé pas le membre de sa propre équipe, par ceux qui l'ont gardé sous étroite surveillance et qui ont eu la bonté de lui donner à manger...?
Cela convenait parfaitement à kaze... il les préferait de loin aux gardes qui avaient surveillé sa cellule. Et leur façon d'être plaisait beaucoupp à kaze...

Ayame : De Pain-sama... Ce... Ce sera un honneur Tenshi-sama. Plus que tout, je lui dévoue ma vie et mon âme.

La belle femme commença à se diriger vers le fond de la pièce tout en parlant :

Konan : Vous serez bientôt envoyés en mission de diplomatie, d'ici là commencez l'entraînement.

Ayame : Bien Tenshi-sama !

Une mission de diplomatie?? Peu importait, Kaze voulait juste s'entrainer, devenir plus fort...et vaincre son bijûu.
Après cette réflexion, il se rappela ce qu'avait dit la femme. Il ne devait pas répandre son pouvoir n'importe ou... Il devait rester anonyme afin que la douleur ne l'atteigne pas... Son bijûu devait rester en anonyma, inconnu des gens.
Les deux anbu continuèrent à parler pendant qu'ils se dirigeaient vers la sortie...
Kaze comprit qu'ils se partageaient la pénible tâche de l'éduquer.
Kinu se retourna et lui dit :


Benkei : Bon... On y va gamin. Tu vas faire exactement ce qu'on te dit et tu progresseras vite. Direction le terrain d'entraînement, un beau terrain pluvieux et boueux à souhait, tu vas adooorer.

Kaze : On y va; mais comment dois-je vous appeler...senseï ? (osa-t-il)

Kaze attendait la réponse tout en s'approchant de la sortie, l'exitation lui faisait oublier ses douleurs, et il ne pouvait s'empecher de resentir ce besoin... celui de devenir plus fort... il ferait tout pour y arriver, maintenant il devait devenir fort afin de protéger ce village.

Dehors, la pluie redoubla d'intensité, et tout en haut de la tour il entendit un bruit,... comme celui que l'on entend pendant une téléportation. Kaze avait un large sourire au touché de la pluie.
Il le sentait, ses sens avaient effectivement extremement évolué en prison, et se sentait capable de devenir plus fort encore.


(Suite)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Yonbi rencontre Dieu   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yonbi rencontre Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» ¤ Dieu du Flood ¤
» Tu dois admettre qu’il est possible que dieu ne t’aime pas du tout.
» Le dieu du jus de chaussettes emmêlées. [Yami Monjara]. {UC.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Uzumaki-Destiny~Naruto RPG :: Ame-